Symbole

Croix en or avec, au centre, une rose de couleur rouge : la croix représente le corps humain, la rose symbolise l’évolution de l’âme humaine.

Nature

Un mouvement philosophique, initiatique et traditionnel. Non religieux et apolitique, il est ouvert aux hommes comme aux femmes, sans distinction de race, de nationalité, de classe sociale ou de religion.

Devise

« La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance. »

But

Perpétuer l’enseignement philosophique de la Rose-Croix transmis au cours des siècles; cet enseignement a pour objet les mystères de l’Univers, de la Nature et de  l’Homme lui-même.

Nombre de membres

Environ 250 000 dans le monde

Origine Traditionnelle

La Tradition Rosicrucienne remonte aux écoles de mystères de l’Egypte antique pendant la XVIIIème Dynastie, environ mille cinq cents ans avant notre ère. Dans ces écoles, dont l’existence est maintenant reconnue par la plupart des historiens et des Egyptologues, les Initiés se réunissaient pour étudier les mystères de la Création; d’où le mot « mysticisme » qui signifie littéralement : « étude des mystères ».

Au cours des ans, cette étude donna naissance à la Gnose qui fut transmise à la Grèce antique, à l’Empire romain, à l’Europe du Moyen-Âge, pour être finalement reçue par les Rosicruciens du XVIIème siècle.

Origine Historique

D’un point de vue purement historique, les Rosicruciens sortirent de l’anonymat pour une brève période en 1623 lorsqu’ils se firent connaître en France à travers des affiches placardées dans les rues de Paris : « Nous, Députés du Collège Principal de la Rose-Croix faisons séjour visible et invisible en cette ville…». Quelques années plus tôt, ils avaient publié trois Manifestes pour les penseurs de leur époque : la Fama Fraternitatis (1614), la Confessio Fraternatis (1615) et les Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz (1616).

En mars 2001, l’A.M.O.R.C. publia un quatrième Manifeste la Positio Fraternatis Rosae Crucis suivi d’un autre en 2014 l’ Appellatio Fraternitatis Rosae Crucis  et les Nouvelles Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz en 2016.

Au cours du XVIIIème siècle, des liens entre Rosicruciens et Francs-Maçons étaient établis, mais les deux organisations sont aujourd’hui entièrement indépendantes l’une de l’autre.  Depuis le début du XXème siècle, l’A.M.O.R.C. parraine l’Ordre Martiniste Traditionnel, mouvement qui s’inspire des pensées du Philosophe français, Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803).

Le Réveil

En 1909, l’ésotériste américain Harvey Spencer Lewis (1883-1939), qui s’était intéressé au Rocicrucianisme pendant plusieurs années, se rendit à Toulouse, en France, pour y rencontrer les Rosicruciens de France où l’Ordre était sur le point de connaître une période d’inactivité. Ils l’initièrent et lui confièrent la mission de faire renaître l’Ordre aux Etats-Unis; pour qu’il puisse être réintroduit plus tard en Europe lorsque les circonstances seraient devenues plus favorables (la Première Guerre mondiale se pointait déjà à l’horizon). Harvey Spencer Lewis remplit sa mission et donna à l’Ordre le nom d’ Antiquus Mysticusque Ordo Rosae Crucis (Ancien et Mystique  Ordre de la Rose-Croix), afin de mettre en exergue ses origines historiques et traditionnelles. Après la Seconde Guerre mondiale, l’A.M.O.R.C. s’établit peu à peu partout  à travers le monde.

Structure actuelle

L’ A.M.O.R.C. est actuellement présente partout à travers le monde. Elle comprend plusieurs juridictions, chacune d’elle couvrant plusieurs pays partageant la même langue. Il y a donc des juridictions de langues allemande, anglaise, espagnole, française, italienne, grecque, russe, scandinave, japonaise, etc. Le siège de chaque juridiction généralement appelé « Grande Loge » a à sa tête un Grand Maître élu pour une période de cinq ans renouvelable. Par dessus tout, l’Ordre est supervisé par un Conseil Suprême. Ce dernier est constitué des Grands Maîtres de toutes les juridictions et est présidé par l’Imperator, qui est aussi élu pour une période de cinq ans renouvelable. (Le terme « Imperator », qui était déjà utilisé au XVIIIème siècle, provient de l’expression latine Imperare per sibi qui signifie « Maître de lui-même ».

Les enseignements

Jusqu’en1909, les enseignements Rosicruciens étaient uniquement dispensés oralement, et ceci, dans des endroits tenus secrets. C’est pourquoi l’Ordre était perçu par le passé comme étant une « société secrète ». Depuis, les enseignements de l’Ordre sont consignés par écrit et sont aujourd’hui disponibles sous forme de monographies qui sont mises à la disposition des membres tous les mois.  Les enseignements s’étalent sur douze degrés, chacun d’eux étant consacré à l’étude de thèmes philosophiques ou mystiques majeurs tels que la nature du Divin, l’origine de l’Univers, la structure de la matière, les concepts de temps et d’ espace, les lois de la vie, le but de l’évolution, l’âme humaine et ses attributs, les phases de la conscience, les phénomènes psychiques, les mystères de la mort, la vie après la mort et la réincarnation, le symbolisme traditionnel, etc. Ils contiennent aussi un certains nombres d’expériences consacrées à l’étude de certaines techniques fondamentales en mysticisme telles que la relaxation, la concentration, la création mentale, la méditation, l’alchimie spirituelle etc.

Les réunions fraternelles

En sus des enseignements écrits qu’ils étudient chez eux, les Rosicruciens qui le désirent peuvent se rencontrer dans des Loges ou Chapitres et participer à des groupes de travail. Le but de ces rencontres est de permettre à chacun de participer à des échanges libres sur des sujets culturels et philosophiques. C’est aussi dans ces endroits que les initiations Rosicruciennes sont conférées.  Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, de telles initiations sont recommandées à cause de la valeur spirituelle qu’elles représentent. Notons aussi que l’Ordre de la Rose-Croix organise régulièrement des conventions au cours desquelles les membres peuvent participer à des rencontres régionales, nationales, internationales, ou mondiales. Quelle qu’en soit l’échelle, elles offrent toutes une plateforme d’activités mystiques et fraternelles.

Personnages célèbres

Au cours des siècles passés, de nombreux personnages célèbres ont été membres de l’Ordre de la Rose-Croix ou bien ont été en contact avec lui. Parmi eux on compte Paracelse (1493-1541), Francis Bacon (1561-1626), Michael Maier (1568-1622), Robert Fludd (1574-1637), Jacob Boehme (1575-1624), Comenius (1592-1670), René Descartes (1596-1650), Elias Ashmole (1617-1692), Baruch Spinoza (1632-1677), Isaac Newton (1642-1727), Wilhelm Leibniz (1646-1716), Benjamin Franklin (1706-1790), le Comte de Saint-Germain (1696?-1784), Cagliostro (1743-1795), Michel Faraday (1791-1867), Ella Wheeler Wilcox (1850-1919), Joséphin Péladan (1858-1918), Claude Debussy (1862-1918), Marie Corelli (1864-1924), Papus (1865-1916), Erik Satie (1866-1925), François Jollivet-Castelot (1868-1937), Nicolas Roerich (1874-1947), Edith Piaf (1915-1963), et bien d’autres. L’A.M.O.R.C. compte toujours parmi ses membres des penseurs, des scientifiques, et des artistes de renom, qui préfèrent toutefois garder l’anonymat.

Support the Order

Related Links

"Mysticism teaches cosmic laws and principles by which we are brought into closer consciousness of our divine power. The mystical experience of union with the One imposes upon the mystic a moral obligation — to use this knowledge for the welfare of others."
- Rosicrucian Manuscript